• Facebook
  • Twitter
  • Google +

À la recherche du pingouin

À la recherche du pingouin - Mary Watts

Un soir, avant de coucher mon fils, je ne retrouvais plus son pingouin en peluche ; il dort avec ce toutou depuis qu’il est né. Cette absence provoqua les pleurs de mon fils de trois ans. J’avais d’autres projets pour ce soir-là, comme de revoir dans son ensemble ma planification financière. La recherche de la peluche fut infructueuse, et mon fils finit par enlacer un de mes tee-shirts préférés. Ce fut la seule astuce que j’ai trouvée pour le calmer depuis qu’il est tout petit. En suçotant le bord du vêtement, il parvint à trouver le sommeil. Pour ma part, je savais que je ne serais pas tranquille si je ne retrouvais pas son jouet. Ces recherches approfondies furent un moment intense de rangement, en prenant bien garde de ne pas faire de bruit. Mon conjoint était absent pour deux jours. Dans ces instants, sans lui, je me sens encore plus seule.

J’ai méthodiquement déplié le canapé, dans le plus grand silence, pour ne pas éveiller mon bout de chou qui avait enfin sombré. L’appartement n’est pas grand, et j’entendais le rythme de sa respiration. Ce son m’apaise, et en même temps, me rappelait la promiscuité de notre logement. Je devais faire ces recherches avec la délicatesse d’une cambrioleuse. En soulevant un coussin, j’ai récupéré une cuillère en bois, que je croyais avoir jetée par mégarde. Ce ne fut pas ma seule trouvaille : en haut de la bibliothèque, était perchée une chaussette, dont la taille me laissa à penser qu’elle avait appartenu à mon fils au moins un an auparavant ; sous la table basse, traînaient des éléments de jeu de construction en bois ; derrière un fauteuil, gisait un chandail bleu, que j’adore.

J’étais contente de tous les trésors qui étaient apparus, comme par enchantement, mais l’objet de mes recherches restait impossible à attraper. Pendant quelques instants, je me suis demandé s’il n’avait pas été mis à la poubelle. J’ai vidé, tout en silence, son contenu, sans résultat. Tout à coup, une brillante idée m’est venue. Le panier de linge sale n’avait pas encore été retourné, ce que je me suis empressée de faire. C’était évident, il l’avait posé sur le rebord du panier au moment de son bain, quand je l’avais aidé à se déshabiller. Le pingouin avait glissé et, en effet, je l’ai vu, au milieu des caleçons et des chaussettes. Je l’ai tout de suite lavé puis séché et je l’ai glissé près de mon fils.

 

The author:

author

Vous cherchez un blogue qui traite de contenu bien rédigé avec des sources vérifiées? Bienvenue sur le site de Mary Watts. Cette ancienne étudiante en biologie, maintenant reconvertie au monde des communications ne peut s’empêcher de prendre son ordinateur le week-end pour nous pondre ce chouchou de contenu qu’on dévore au quotidien. Son rêve : que son blogue prenne encore plus d'expansion et qu’on lui offre un beau boulot de journaliste. Oui, on lui souhaite la meilleur des chances!