• Facebook
  • Twitter
  • Google +

L'objet convoité

L'objet convoité - Mary Watts

Chez Nathalie, j’avais vu un merveilleux panier à fruits. En céramique, il représente un nid d'oiseau. L’imitation est presque parfaite, l’illusion de voir un nid persiste jusqu’à ce que l’on soit juste à côté d’elle. C’était charmant et en accord parfait avec la décoration de la cuisine de mon amie. Quant à moi, je voulais le mettre sur la table de mon salon. J’ai créé un décor campagnard, comme si c’était une ferme, dans cette pièce. Des rideaux en toile de lin adoucissent la lumière de l’extérieur. Au sol, un plancher en bois brut, non vernis, craque sous les pas des visiteurs. Des luminaires en fer, inspirés de ceux répandus au milieu du vingtième siècle dans les campagnes, apportent un éclairage agréable, quand le soir vient. Des napperons crochetés sont placés sur des meubles. Cet univers est propice à la détente, à la décontraction. J’apprécie d’être dans un lieu chaleureux et convivial.

Comme une petite note supplémentaire aurait complété cette décoration en ajoutant un peu de couleurs, puisque j’aurais mis des fruits dedans, j’étais intéressée par la provenance de cet objet. Nathalie ne se souvenait plus du lieu où elle l’avait eu. Elle chercha dans ses souvenirs, et même dans ses factures. Elle me promit de découvrir où et quand elle avait eu la céramique. L’heure de mon départ avait sonné, car je devais aller à un rendez-vous avec un conseiller financier Québec. C’était un jeudi soir, au mois de juin. Je n’ai pas revu mon amie de tout l’été. Le mois de septembre était terminé, quand elle m’appela, en fin d’après-midi. Elle voulait me voir pour me parler dans un endroit agréable, plutôt que de le faire par téléphone, je lui ai proposé de passer me voir. Elle accepta de passer, mais elle me prévint qu’elle était loin, plus d’une heure de route serait à parcourir avant son arrivée.

J’eus le temps de préparer un repas léger. Une soupe, du pain, des fromages et de la charcuterie, voilà tout ce que j’avais dans mon réfrigérateur. Je les ai disposés dans des coupelles ou sur des assiettes. Après avoir dressé la table, j’ai pensé à regarder mon cellulaire. Je craignais que mon amie n’ait tenté de me joindre pendant que je préparais ce que nous mangerions. Elle ne tarda pas à stationner son véhicule devant mon entrée, comme je le demande à tous mes invités. Je lui ouvris, et elle me tendit un paquet. C’était le panier à fruits que je souhaitais tant avoir. 

 

The author:

author

Vous cherchez un blogue qui traite de contenu bien rédigé avec des sources vérifiées? Bienvenue sur le site de Mary Watts. Cette ancienne étudiante en biologie, maintenant reconvertie au monde des communications ne peut s’empêcher de prendre son ordinateur le week-end pour nous pondre ce chouchou de contenu qu’on dévore au quotidien. Son rêve : que son blogue prenne encore plus d'expansion et qu’on lui offre un beau boulot de journaliste. Oui, on lui souhaite la meilleur des chances!