• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Petite histoire entre amis

Petite histoire entre amis - Mary Watts

Les rires résonnent dans le salon. L’ambiance est agréable, amicale, vraiment cette soirée s’annonce excellente pour une partie entre amis. Il y a Andy, toujours habillé de façon étonnante. Là, il porte un pantalon orange, une chemise jaune à rayures, et des chaussures, que je qualifierais d’Écossaises. À son poignet gauche, il porte trois montres, une a l’heure du présent, une qui s’est arrêtée sur un moment du passé, et une qui court vers l’avenir. C’est son interprétation sur le style qu’il arbore en tout cas ! À son poignet droit, il y a tout un assortiment de bracelets, cordelettes et babioles en tout genre qui tintent à chaque fois qu’il brasse l’air et ça, il le fait souvent. Je le connais depuis que j’ai 5 ans, quand il a emménagé à côté de chez moi. Depuis, nous sommes inséparables. Je ne l’ai jamais vu avec une petite amie, ou un ami, voir un animal de compagnie. Comme il dit, il aime la vie alors pour quoi se cantonner à un exercice quand on peut goûter à tous les genres. Et il y a aussi Alice, une blonde peroxydée, déguisée en brune. Elle est d’une gentillesse sans pareil, mais hélas, elle a le QI d’une boîte à chaussures. Mais je l’adore, elle a le cœur sur la main et elle est ma meilleure amie. Elle est d’une élégance rare, la petite robe rouge qu’elle porte ce soir, fait que l’on doit mettre un interdit au moins de 18 ans sur son déhanché. On se connaît depuis l’école. Au début, j’étais, je l’avoue, un peu voir beaucoup, jalouse de son succès auprès de la gent masculine. J’ai même été mauvaise à une certaine époque. Mais sa gentillesse et sa naïveté m’ont poussé à la protéger. Et moi, toujours la même avec ma grande taille et mes cheveux roux. Une grande taille qui m’a valu l’apparition de varices. Heureusement que le traitement des varices au laser existe et les a fait disparaitre. Bref ! Des heures passaient à nous souvenir du bon vieux temps, comme quand Andy s’est retrouvé en col et qu’on lui avait dit de sauter par la fenêtre pour pouvoir s’en échapper. Ou quand Alice était sortie avec son premier petit ami. Mais l’histoire qui nous a fait tous rire, c’était le 18e anniversaire d’Alice, où Andy et moi, on s’était donné du mal pour trouver son cadeau. Mais finalement, on lui a trouvé un joli portefeuille, où elle pourrait ranger son argent et aussi ses petites affaires. Nous voilà donc dans mon salon, des souvenirs au bord des yeux, et des larmes aux couleurs du rire.

 

The author:

author

Vous cherchez un blogue qui traite de contenu bien rédigé avec des sources vérifiées? Bienvenue sur le site de Mary Watts. Cette ancienne étudiante en biologie, maintenant reconvertie au monde des communications ne peut s’empêcher de prendre son ordinateur le week-end pour nous pondre ce chouchou de contenu qu’on dévore au quotidien. Son rêve : que son blogue prenne encore plus d'expansion et qu’on lui offre un beau boulot de journaliste. Oui, on lui souhaite la meilleur des chances!