• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un beau cadeau

Un beau cadeau - Mary Watts

Il y a dix ans, le jour de mon mariage, j’ai reçu un des meilleurs cadeaux que quelqu’un peut offrir. Et croyez-moi, ce jour-là, j’ai reçu plein des cadeaux, mais aucun aussi beau et précieux que celui dont je vais vous parler. C’est mon père qui me l’a apporté, de la part de son frère, Monseigneur G.

À l’intérieur d’une grande belle boîte, c’était une icône religieuse, le portrait bas-relief de Jésus-Christ portant la couronne d’épines. À ce moment-là, je n’ai pas réalisé que l’icône était en argent massif. J’ai cru qu’elle était revêtue d’argent. De toute façon, je l’ai aimée quand même. Ce cadeau a été une réelle surprise !

De plus, elle était bénie par le Pape, tout ça, grâce à mon oncle, le Monseigneur G. Un des bénéfices d’avoir un membre de la famille travaillant au Vatican ! C’est vrai que je suis une chrétienne non-pratiquante, mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier ce chef-d’œuvre.

Je l’ai exposée dans mon salon, en haut de cheminée.

Six ans plus tard, quand j’ai reçu ma résidence permanente au Québec, cette icône a été une des premières choses que j’ai mises dans mes valises. Juste à cause d’elle, avant que je quitte le territoire de mon pays, dans la douane, j’ai eu une grande surprise.

Les officiers de la douane n’étaient pas sûrs si l’icône faisait partie ou non du patrimoine national. Alors, ils ont fait venir un inspecteur chargé avec la gestion du patrimoine, pour l’analyser. Cependant, j’ai dû attendre sans aucune autre explication dans un petit bureau, en attendant l’arrivée de l’inspecteur pour plus d’une heure et demie.

Après l’avoir inspectée, il a ordonné à un des officiers à me demander si je connaissais la valeur estimée de l’icône. Je lui ai répondu que cela devait valoir quelques centaines de dollars. Il me sourit sans rien dire.

Au début, je ne comprenais pas pourquoi ils accordaient tant d’importance à un objet religieux. Puis, quand j’ai appris que sa valeur réelle dépassait quelques milliers de dollars, j’ai été stupéfiée.

Je leur ai expliqué que c’était un cadeau de mariage, et que jusqu’à ce moment-là, je n’avais jamais soupçonné qu’elle valait plus de cinq ou six cents dollars. Heureusement, ils m’ont crû, et ils m’ont laissé partir, tout en s’excusant pour l’inconvénient.

C’était une drôle de situation. Ils s’excusaient pour avoir fait leur devoir, et je les remerciais pour m’avoir rendu plus riche. Toute cette histoire a duré environ deux heures. Une demi-heure de plus, et j’aurais manqué mon vol vers Montréal.

 

The author:

author

Vous cherchez un blogue qui traite de contenu bien rédigé avec des sources vérifiées? Bienvenue sur le site de Mary Watts. Cette ancienne étudiante en biologie, maintenant reconvertie au monde des communications ne peut s’empêcher de prendre son ordinateur le week-end pour nous pondre ce chouchou de contenu qu’on dévore au quotidien. Son rêve : que son blogue prenne encore plus d'expansion et qu’on lui offre un beau boulot de journaliste. Oui, on lui souhaite la meilleur des chances!