• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une mémoire de chien

Une mémoire de chien - Mary Watts

Récemment, j'ai lu un article intéressant sur la course à la longévité. En effet, il paraîtrait que certains sports sont plus efficaces que d'autres pour prolonger l'espérance de vie. La revue scientifique British Journal of Science Medecine  a publié récemment une étude très sérieuse, selon laquelle, les personnes qui font de la course feraient mieux de raccrocher leurs baskets Nike et d'enfiler un maillot, car en effet, les sports de raquette, la natation, et l'aérobic limitent le risque de décès prématuré, moins que la course à pied. Comme quoi, rien ne sert de courir, surtout si l'on veut vivre assez longtemps pour éviter, ou au moins retarder un séjour à la résidence Bellerive, pour ne citer que celle-là. 

Selon ce journal, 41 % des Français pratiquant la randonnée font du sport au moins une fois par semaine. C'est une bonne idée, car la marche semble un sport très sain. 

Le même magazine précise que, si les chiens n’ont pas une mémoire d’éléphant, et n’ont pas non plus une mémoire de poisson rouge, selon une étude publiée récemment dans la revue Current Biology démontre que nos amis canins ont une mémoire épisodique, et sont même capables de se souvenir d'événements passés ces dernières 24 heures. En d'autres termes, il faut bien faire attention à ce que l'on dit ou fait à son chien !!!

Cela me rappelle la chienne que nous avions quand j’étais petite. Elle s’appelait Jalna, et me suivait partout, un amour de chienne. Un mélange de cocker et épagneul breton. Elle avait, c’est vrai, une mémoire phénoménale. Un jour, ma mère l’avait oublié à un carrefour, et elle a retrouvé une partie de la route. Arrivée à mi-parcours, elle s’est arrêtée près d’un feu et a attendu, simplement. Mon père est arrivé paniqué en la cherchant partout, et l’a trouvée assise sur son popotin, hyper calme. Pas une once de reproche dans les yeux, pas un grognement ; elle est montée dans la voiture sans rien dire, toute contente des retrouvailles. Mon père était stupéfait, et nous aussi. Elle aurait pu être amère ou autre, rien !!! Si cela avait été un humain, je pense que la réaction aurait été différente ! Imaginez ! Une fois, ma mère m’a oubliée au parc, et je peux vous dire que j’en ai fait toute une affaire ! En même temps, c’est normal que je sois plus choquée étant la, fille mais quand même !!

 

The author:

author

Vous cherchez un blogue qui traite de contenu bien rédigé avec des sources vérifiées? Bienvenue sur le site de Mary Watts. Cette ancienne étudiante en biologie, maintenant reconvertie au monde des communications ne peut s’empêcher de prendre son ordinateur le week-end pour nous pondre ce chouchou de contenu qu’on dévore au quotidien. Son rêve : que son blogue prenne encore plus d'expansion et qu’on lui offre un beau boulot de journaliste. Oui, on lui souhaite la meilleur des chances!